Le mois du rire

5 juillet 2019

Le transfert sous un seul toit des festivals Juste pour rire et Just For Laughs par le consortium de Howie Mandel — une mise en commun qui a débuté l’an dernier suite aux déboires de Gilbert Rozon — a franchi une nouvelle étape. Au lieu d’être présentés à des dates différentes, les deux volets du festival sont parfaitement synchronisés cette année, du 10 au 28 juillet 2019 (hahaha.com).

L’autre conséquence du départ de Rozon l’an dernier fut l’émergence du festival alternatif et complémentaire Le Grand Montréal Comédie Fest. Dans sa deuxième année, le festival — maintenant Grand Montréal Comique — a pu attirer suffisamment de participants pour une programmation s’étalant du 22 juin au 7 juillet, et continue d’élargir le territoire de l’humour sur scène en le présentant aux quatre coins de la région métropolitaine (grandmtlcomique.com).

Zoofest/Off-JFL, qui fête son 11e anniversaire du 11 au 27 juillet 2019, continue de faire la promotion de la relève et de célébrer l’humour expérimental (zoofest.com)

Voici un aperçu de JPR-JFL.
 

JUSTE POUR RIRE

Soirées Carte Blanche

Pour sa 37e édition, le Festival Juste pour rire présente cinq Soirées Carte Blanche à la salle Wilfrid-Pelletier, avec Katherine Levac le 16 juillet, Phil Laprise le 17 juillet, Anne-Élisabeth Bossé le 18 juillet, Adib Alkhalidey et Julien Lacroix le 19 juillet, et Jay Du Temple le 20 juillet.

Événements vedettes en salle

Mamma Mia! : de supplémentaires en supplémentaires, la grosse comédie musicale de l’été basée sur les chansons du groupe ABBA sera maintenant présentée au Théâtre St-Denis jusqu’au 27 juillet.
Laurel et Hardy : une création originale québécoise qui raconte l’histoire de l’amitié entre Stan Laurel et Oliver Hardy, le célèbre duo de comiques du cinéma des années 20 et 30. Du 15 au 21 juillet au Théâtre du Nouveau Monde.
Finale avec les acrobates de la compagnie Analog, du 9 au 20 juillet au Théâtre St-Denis 2. Une collaboration entre les festivals Montréal Complètement Cirque et Juste pour rire.

Quelques spectacles en salle

Le Cabaret à Laurent avec Laurent Paquin, du 12 au 14 juillet au Monument-National.
On va tous mourir, une comédie à sketchs de Laurent Paquin et Simon Boudreault, mise en scène par Serge Denoncourt, du 4 au 27 juillet au National.
Le clone est triste, pièce de théâtre de la compagnie Théâtre du Futur, du 18 au 20 juillet au Théâtre Jean-Duceppe.
Show Interdit, spectacle animé par Guillaume Wagner, sans tabous, sans-gêne, sans censure… du 12 au 14 juillet à la Cinquième Salle de la Place des Arts.
Le roast de Maxim Martin, célébration de 30 ans de carrière, le 15 juillet à L’Astral.
Nautilus, 75 minutes de flux de conscience et de comédie physique avec Trygve Wakenshaw, du
14 au 16 juillet à la Cinquième Salle.
Sèxe Illégal 361° avec le duo de Paul Sèxe et Tony Légal, le 20 juillet à la Cinquième Salle.
Philippe Bond — Merci!, retour dans ce troisième spectacle avec des histoires sur la famille Bond, du 25 au 26 juillet, au Théâtre Jean-Duceppe.
Donel Jack’sman —On ne se connait pas on ne se juge pas; nom américain, origines africaines, culture européenne, humour universel, du 19 au 21 juillet à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts.

Spectacles gratuits sur la Scène principale

Un aperçu des spectacles sur la Scène principale à la Place des Festivals. La Fureur, grand spectacle d’ouverture le 17 juillet; La Pédago le 18 juillet; La (presque) 500e de La soirée est (encore) jeune le 19 juillet; Anthony Kavanagh avec son Showman le 20 juillet; Juste pour ados le 21 juillet, animé par Pascal Morrissette; Haïti en folie le 22 juillet pour célébrer le 215e anniversaire de l’Indépendance d’Haïti; les coups de cœur de Jérémy Demay le 23 juillet; La Grande Veillée, spectacle-événement rassembleur inspiré du folklore québécois, le 24 juillet; Extravaganza avec Mado le 15 juillet; Block Party du collectif Aba & Preach le 26 juillet et La Grande Finale le 28 juillet, spectacle de clôture de la 37e édition de Juste pour rire en humour et musique sous la réalisation de Réal Béland.

À voir de près

Spectacles et activités gratuits abonderont encore cette année durant le festival. En voici un tout petit échantillon : dans la Zone famille, La Petite École du rire où les jeunes festivaliers seront invités à apprendre la meilleure façon de bien raconter une blague; Samajam, spectacle musical jeunesse participatif et percussif; et sur la Place des festivals, Jimyprod — Atharina and the Puppet (Join the Parade), la rencontre d’une danseuse perchée sur une boule géante et d’une marionnette haute de 4 mètres.
 

JUST FOR LAUGHS

Galas

Just For Laughs continue d’attirer les plus grands noms de l’humour anglophone. Contrairement au festival français, cette partie du festival poursuit sa série de galas : spectacles à grand déploiement avec plusieurs artistes sur la scène de la salle Wilfred-Pelletier. Voici un aperçu des galas de cette année :

The Jim Jefferies Galas le 25 juillet. Jefferies, classé parmi les 5 meilleurs humoristes en tournée dans le monde, est l’hôte de deux galas multihumoristes.
The Wanda Sykes Gala le 26 juillet. Classée parmi les 25 personnes les plus drôles en Amérique par Entertainment Weekly.
Les nouveaux galas d’Anthony Jeselnik et de Michael Che le 27 juillet.
The Jonathan Van Ness Gala le 28 juillet. Gala multihumoriste organisé par la vedette de télévision lauréat d’un prix Emmy, podcasteur et coiffeur.
The Hasan Minhaj Gala le 26 juillet. Premier gala multihumoriste pour cet humoriste, acteur, animateur et écrivain.
The Howie Mandel All-Star Comedy Gala le 24 juillet. La légende de l’humour Howie Mandel anime un gala pour la cinquième année consécutive et accueille une brochette des meilleures vedettes du stand-up.

Têtes d’affiche

Parmi les nombreuses dizaines de spectacles d’humour présentés à JFL :

Trevor Noah — Loud & Clear, le 26 juillet au Centre Bell. Animateur du Daily Show, commentateur politique, écrivain et acteur.
Hart to Heart, le 27 juillet au Monument-National. Cette addition tardive est la première de sa toute nouvelle série d’interviews 1:1 : Hart to Heart.
Big World Tour de Michael McIntyre, le 25 juillet au Théâtre Maisonneuve. Ce phénomène de l’humour a fait salle comble à travers le monde, y compris 28 fois à l’O2 Arena de Londres — une capacité de 16 000 places.
Margaret Trudeau : Certain Woman Of An Age, du 25 au 27 juillet. Margaret Trudeau, porte-parole internationale en matière de santé mentale, présente sur la scène du Gesù le spectacle qui a été encensé par la critique.
Nick Kroll, le 25 juillet, Théâtre Olympia. Acteur, auteur, producteur et co-créateur de la série animée Big Mouth.
Rachel Bloom : What Am I Going To Do With My Life Now? du 22 au 27 juillet au Théâtre Gesù. Gagnante du Golden Globe dont le spectacle a reçu cinq étoiles du quotidien The Guardian.
comedy. by blake, le 25 juillet au Théâtre Olympia. Blake Griffin, vedette de la NBA, anime un spectacle-bénéfice pour la Team Griffin Foundation.
How Did This Get Made?, le 27 juillet au Théâtre Olympia. Le populaire podcast avec Paul Scheer, Jason Mantzoukas et June Diane Raphael.
Fred Armisen: Comedy for Musicians but Everyone is Welcome, le 27 juillet au Théâtre Olympia. Acteur et comédien, lauréat du Peabody Award, ancien acteur de Saturday Night Live.